M pour Moronvilliers

Le centre de Vaujours était limité en quantité d’explosif détoné, il a donc fallu très vite trouver un champ de tir loin de tout, vaste mais relativement facile d’accès.

La france avait des zones rouges vers Reims a la suite de la Premiere Guerre Mondiale, une était peu utilisée par l’armée car trop minée: la zone de l’ancien village détruit de Moronvilliers.

 

 

Au coeur de cette zone l’armée laissât donc s’installer le Polygone d’Experimentation de Moronvilliers. Nous sommes en 1957.

L’activité du centre durât jusqu’en 2013 soit 15 ans après la fermeture du CEV sachant que durant 40 années c’était Vaujours qui concevait et testait au PEM, Les 15 dernières années ont du êtres assez étranges !

 

 

 

 

Le PEM était assez different du CEV:

  • Beaucoup de dalles de tir a l’air libre
  • Des puits de tirs (une centaine)
  • Les bâtiments éparpillés
  • Les installations radiographiques a grande échelle
  • Des installations souterraines
  • des zones de depot de déchets

Au PEM on effectuait:

  • des tir sur dalle
  • des tirs en cuve ( uranium)
  • des tirs en puits

Les équipements etaient beaucoup plus grands qu’a Vaujours, et souvent des descendants de ceux la.

Le fleuron était l’installation Airix qui permettait de radiographier les explosions, celle ci a été démonté et remontée à Valduc ou une deuxième axe lui a été ajouté en collaboration avec des atomistes anglais, un troisième devrait par la suite completer cette installation .

Aujourd’hui le centre est fermé, sous surveillance, et des demolitions ont eues lieu, a peu près comme à Vaujours, l’histoire se répète.

à une difference près:

Le Cea est venu et a explique l’empleur des pollutions et des contaminants!